Delas Frères : La Récolte 2009     
 

    delas vendanges 2009
    Haut de page
 
  Delas Frères : La Récolte 2008 : un millésime de vinificateur     
 

    Depuis quelques temps, il est de bon ton de rappeler que les grands vins sont plus le résultat de la vigne que de celui du vinificateur, fût-il le plus talentueux.

    Certes. ! dit-on, par humilité, dans les caves et les chais.

    Mais 2008 nous rappelle aussi la nécessité d'une vraie complémentarité entre vigne et cave.

    La saison ne fut pas facile et l'exceptionnelle pluviométrie (650 mm à fin août) que nous avons connue au cours de cette année a contraint les vignerons à un rude travail, avec des résultats forcément limités. Des maladies cryptogamiques que l'on pensait réservées à des climats plus difficiles que celui de la vallée du Rhône septentrionale ont fait leur retour remarqué sur nos coteaux, engendrant, par endroit, de lourdes pertes de récolte.

    La maturité s'en est retrouvée fortement ralentie et, dans certains domaines de DELAS FRERES, les raisins ne terminaient leur véraison qu'autour du 20 août, comme par exemple les parcelles (comme Combe Close) du Domaine des Grands Chemins, la dernière acquisition de la maison.

    La semaine 36 marquera les mémoires. En effet, trois violents orages consécutifs ont causé de très importants dégâts par la soudaineté et l'intensité des précipitations (350 mm sur la semaine). Environ 1500 m3 de terre emportée au pied du coteau de l'Hermitage, par ravinement et de nombreux mûrs écroulés au sein du Domaine des Tourettes. Les raisins, quant à eux, ont été comme lavés, heureusement sans être blessés (pas de grêle ni d'éclatement des baies).

    La crainte que se renouvellent ces pluies diluviennes a poussé certains à opter pour des vendanges dès le degré minimum atteint.

    C'est alors que le vinificateur a dû savoir intervenir avec conviction afin de calmer l'ardeur et la précipitation des vignerons livreurs de vendanges. Par contre, plus d'attente pour la cueillette, couplé avec des tris sévères ont donné le « coup de grâce » aux rendements déjà faibles et les quantités moyennes récoltées n'excèdent pas les 25 hl/ha en Hermitage Domaine des Tourettes (Propriété DELAS FRERES) et 32 hl/ha sur le Domaine des Grands Chemins en Crozes-Hermitage rouge. Car les procédés de vinification peuvent corriger un certain nombre de défaillances de la matière première mais, en aucune façon, ne peuvent compenser une « sous-maturité ».

    Les vendanges ont donc eu lieu très tardivement. Les premiers raisins (Crozes-Hermitage blancs) ont été coupés le 17/09/2008 et les derniers (Cornas lieu-dit Saint- Pierre) seront encuvés le 11/10/2008.

    Courir pareil risque chez DELAS FRERES a cependant permis d'obtenir un degré naturel moyen de cuverie de 12.5°, à partir duquel des vinifications adaptées permettent d'élaborer des vins équilibrés et fidèles à leurs origines.

    Sans surprise, c'est dans les plus vieilles vignes du Domaine des Tourettes, sur le coteau du « Bessard », que les maturités ont été les meilleures avec des syrah titrant potentiellement plus de 13°.

    Les élevages visant à sauvegarder un maximum de fruité et à préserver la suavité des structures, l'usage du bois sera parcimonieux. Encore plus qu'à l'accoutumée.
    Haut de page
 
  Vendanges Delas 2007     
 

    On parlera sans doute longtemps de cet été 2007… La Vallée du Rhône n'a pas fait exception à la règle et après un débourrement très précoce, la fleur de la vigne a eu lieu très tôt en saison (entre le 20/05 et le 05/06). On s'acheminait à cette époque vers une vendange particulièrement précoce. Les conditions météo des mois qui suivirent faisaient mentir les plus sûrs pronostiqueurs quant à la date des vendanges.

    Bien sûr, le vent qui caractérise notre région nous a beaucoup aidé à conserver des conditions sanitaires tout à fait exceptionnelles et le seul épisode « catastrophe » fut un violent orage de grêle qui s'abattait sur Côte-Rôtie le 21/06/2007, détruisant une partie conséquente de récolte puisque certaines parcelles ont alors perdu 60 à 65 % de leur récolte, condamnant dès lors notre sélection parcellaire de La Landonne.

    La fin de la période de maturité a été particulièrement lente et la végétation se présentait comme « fatiguée ». Le seul phénomène qui nous a alors permis d'atteindre les niveaux de concentration souhaités, tant en sucre que dans les autres constituants (anthocyanes, polyphénols, arômes..) a été une concentration par perte d'eau cellulaire. Ceci s'est produit grâce à un bienfaiteur mistral qui débuta le 29/08 et qui durera jusqu'au 25/09.

    Les premiers raisins sont arrivés à la cuverie de Delas le 12 septembre pour les Crozes-Hermitage et les Condrieu. Depuis les vendanges n'ont pas cessées. Chaque parcelle a eu un comportement bien particulier et il a fallu beaucoup de temps passé sur le terrain pour décider de l'ordre de cueillette. Les Cornas ainsi que Côte-Rôtie ne seront finis de vendanger que le samedi 29 septembre et lundi 1er octobre. Les vins blancs se présentent avec une belle richesse aromatique ainsi qu'une grande pureté. Les Syrah offrent dès le remontage des couleurs violacées intenses. La teneur en acide malique est très importante cette année et il trop tôt pour se prononcer sur l'équilibre acide de ce millésime.

    Pour les secteurs méridionaux, l'année 2007 sera celle des records en anthocyanes, notamment pour les grenaches souvent déficitaires en matière colorante. Nos bases d'assemblages pour les appellations Côtes-du-rhône Saint-Esprit et Châteauneuf-du-Pape comporteront sans aucun doute une proportion plus importante en grenache qu'à l'accoutumée.
    Haut de page
 
  Le Domaine Delas Frères s’enracine en Crozes-Hermitage (AOC)     
 

    La Maison Delas* poursuit son ascension qualitative avec la consolidation de son vignoble. Son P-DG, Fabrice Rosset vient d’acquérir sur l’Appellation Crozes-Hermitage deux vignobles de 6 et 12 hectares situés sur le lieu-dit des Chassis.
    Cette nouvelle acquisition porte à 30 hectares le vignoble total de la Maison reparti entre 10 hectares sur l’appellation Hermitage, 2 hectares sur l’AOC Saint-Joseph et 18 hectares sur Crozes-Hermitage.
    Delas Frères confirme ainsi son intérêt pour une meilleure maîtrise des apports en raisins – par le biais notamment d’une gestion attentive de ses propres vignes. Une philosophie, un processus de précision qui s’étend de la vigne jusqu’aux vinifications. Le complément, pour la partie septentrionale où la Maison élève les produits de la plupart des grandes Appellations, est assuré par des contrats-raisins.
    Le renforcement du potentiel viticole de la Maison Delas reflète sans aucun doute sa forte implication sur la scène économique viticole de la région et sa stratégie pour un avenir conjuguant qualité et développement.

    *La Maison Delas Frères, Maison traditionnelle de négoce de la Vallée du Rhône, fondée en 1835, fait partie, depuis 1977, du Champagne Deutz, situé à Aÿ (51).
    Haut de page